, ,

Non a l autonomie elargie de la Martinique et de la Guyane

  • Appelés à se prononcer sur un remplacement de l’article 73 de la Constitution régissant leur département par un article 74 synonyme d’autonomie élargie, les Guyanais ont voté non à 69,80%, et les Martiniquais non à 79,30%.

  • Les électeurs guyanais et martiniquais ne veulent pas d’un changement de statut.
  • Appelés à se prononcer dimanche sur un remplacement de l’article 73 de la Constitution régissant leur département par un article 74 synonyme d’autonomie élargie, les Guyanais ont voté non à 69,80%, et les Martiniquais (où les dirigeants appelaient à voter « oui ») non à 79,30%.
  • Les électeurs étaient invités à répondre à la question : « Approuvez-vous la transformation de la Martinique/de la Guyane en une collectivité d’outre-mer régie par l’article 74 de la Constitution dotée d’une organisation particulière qui tient compte de ses intérêts propres au sein de la République ? ».
  • L’article 73 est en vigueur depuis 64 ans.
  • L’Elysée a ainsi commenté ce résultat dans un communiqué qui prend « acte de la réponse négative claire que les électeurs ont apportée à la question posée » : « ce choix traduit l’attachement des Guyanais et des Martiniquais à un statut qui soit proche de celui des collectivités de Métropole, réaffirmant ainsi le lien étroit qui les unit à la République ».
  • Les électeurs martiniquais et guyanais devront à nouveau voter le dimanche 24 janvier afin de se prononcer sur la création d’une collectivité et d’une assemblée uniques à la place du département et de la région.
  • Un vote positif pourrait être suivi d’une loi organique sur les compétences dévolues aux élus locaux.
  • Le taux de participation a été de 48,16% en Guyane, selon la préfecture, et de 54,61% en Martinique, selon les estimations disponibles.

  • ( source : latribune.fr )